Valais-Franche Comté-Lorraine

25 sept. 2019 - 28 sept. 2019

Dans les pas fertiles des peintres d'images

Valais-Franche Comté-Lorraine

25 sept. 2019 - 28 sept. 2019

Dans les pas fertiles des peintres d'images

Une chatoyante mais délicate frise suédoise en mains anglaises dans un chalet valaisan, une restauratrice d’art taillée détective, le mystérieux Déserteur dont la personnalité autant que le pinceau fascine toujours la critique, enfin la collection faramineuse et unique d’un musée consacré au monde inventif de l’image populaire à Epinal, capitale des Vosges, ville des imagiers, avec ses cartes à jouer, ses moulins à papier, son riche centre historique récemment rénové, son école d'art renommée et ses entreprises créatives du traitement contemporain de l'image.

Voici les principaux ingrédients d'un voyage insolite grâce auquel nous vous proposons de suivre, de la table du restaurateur d'art aux cimaises d'un musée plein de ressources cachées, l'itinéraire de la peinture d'images, cet art méconnu, vecteur de beauté, de modèles de pensée et de savoir au service de tous, humbles ou seigneurs. Avec le privilège d'assister personnellement, et dans des lieux habituellement réservés aux professionnels, à la naissance et au développement d'une enquête caractéristique du quotidien des métiers de l'histoire de l'art. Une occasion rare de fréquenter l'art côté matière.


Infos pratiques

Durée: 4 jours

Petit groupe, maximum 12 participants

Aventure du beau créée et guidée par Gisèle Carron, restauratrice d'art

Délai d'inscription: 20 juin 2019

Télécharger le programme


Télécharger la fiche d’inscription

Votre guide

Gisèle Carron

Une restauratrice d'art taillée détective

plus d'infos

Programme

Mercredi 25 septembre 2019: Martigny-Sion: De l'atelier de restauration à la réserve de musée

9h: Rendez-vous à la gare de Martigny et déplacement en petit bus jusqu’à l’atelier de restauration. Accueil et présentation de la frise suédoise, de son iconographie, de sa technique particulière, de sa restauration. Toucher du doigt les indices matériels et stylistiques qui ont mené à l’attribution de cette oeuvre au peintre suédois Johannes Nilsson de Breared.

Déplacement à Sion en fin de matinée et déjeuner sur place.

L’après-midi dans les réserves du Musée d’art du Valais, nous aurons le privilège de comparer notre frise suédoise avec une collection importante d’oeuvres du Déserteur, réunie au début du 20ème siècle par un ecclésiastique avisé. Peintre itinérant, identifié avec un certain Charles-Frédéric Brun, (Colmar? 1811/15?-Veysonnaz 1871) le Déserteur a intrigué bien au-delà de son territoire d’activité. En 1966, l’écrivain français Jean Giono, lui consacra un livre pour l’écriture duquel il va séjourner longuement à Nendaz, contribuant ainsi à asseoir la notoriété de ce peintre à la touche colorée incomparable.

En fin de journée déplacement à Haute-Nendaz pour le repas du soir et la nuit.

Jeudi 26 septembre 2019: De Nendaz, la patrie d’adoption du Déserteur à Epinal, centre international de l’image populaire

Matin: Visite de la chapelle Saint Michel au coeur du village avec son décor mural peint par le Déserteur, une occasion d'aborder cette curieuse personnalité par une autre facette de son art. Ensuite nous irons à la chapelle Saint Sébastien, fièrement campée sur son promontoire dominant la plaine du Rhône, une vue à couper le souffle sur la chaîne des Alpes, à la découverte d'un devant d’autel, réalisé lui aussi par le Déserteur. Sur place, la mise en évidence d'éléments-clés de sa palette et de son style nous introduira au nécessaire voyage à Epinal.

Déplacement à Epinal et déjeuner en route. Les cluses rocheuses du Jura, le doux paysage de la Franche-Comté, la route aux mille étangs, les collines boisées des Vosges, et la ville surprenante d'Epinal, dévalant sa colline rocheuse fortifiée, comme en suspension au-dessus de la Moselle. Entrer peu à peu dans la magie de la Lorraine.

Repas du soir en ville et 1ère nuit à Epinal, dans un hôtel de charme.

Vendredi 27 septembre 2019: 3e jour, Epinal, une ville derrière l'image

Matin : Accueil exclusif dans les réserves du Musée de l'Image où nous attendent, dans les mains expertes de la conservatrice, quelques surprises pour notre enquête suédo-valaisanne. Relier, grâce à des pièces spécialement préparées pour nous, le fil qui unit le Suédois Johannes Breared à l'exilé alsacien en terre valaisanne par la grâce des maîtres imagiers travaillant dans le Nord de la France..., parfois sur des modèles italiens.

Une expérience exceptionnelle pour saisir la portée de l'art de l'image, sa contribution à une diffusion européenne de modèles générateurs d'un fond culturel commun. Nous terminerons par une visite sélective des salles permanentes de ce musée fondé en 2003 et qui rassemble la plus importante collection d'images en Europe.

Déjeuner dans le centre historique d'Epinal. La ville est fondée vers 980, par un évêque de Metz cousin de l'empereur du Saint Empire, autour d'un monastère bénédictin, d'un château fort et d'un marché très courru.

Stratégiquement nichée dans un couloir rocheux au bord de la Moselle, entre Bâle et Paris, à la frontière du puissant comté puis duché de Bourgogne, Epinal devient en 1444 propriété personnelle du roi de France Charles VII en guerre contre la Bourgogne. Mais elle lui échappe bientôt en faveur des ducs de Lorraine (Saint Empire mais avec statut relativement indépendant). Ceux-ci vont soutenir le développement d'Epinal comme ville d'industrie textile et de papier, profitant de cette position de charnière "neutre" entre la France et l'Empire.

Désormais française dès le 18e, son destin de ville culturelle se forge sous l'impulsion d'un atelier d'imprimerie spécialisé dans l'imagerie, bientôt célébré dans toute l'Europe. Nous irons donc sentir le pouls de cette ville enrichie par l'art des images en visitant quelques monuments emblématiques autour de la majestueuse basilique Saint-Maurice (11e-13e siècle).

Fin d’après-midi libre. Suggestion: la Tour chinoise construite comme "folie romantique" en 1804 dans le parc du château médiéval ruiné.

Repas du soir au fameux restaurant des Ducs de Lorraine et 2e nuit à Epinal.

Samedi 28 septembre: 4e jour, le trésor de l'île d'Epinal et plus encore sur le chemin du retour

Pour compléter notre perception de l’importance déjà ancienne du pôle culturel de la ville d’Epinal, nous ferons le matin une visite sélective au Musée d’art ancien et contemporain de la ville. Un musée construit en 1822 et superbement doté, notamment par le duc de Choiseul qui avait sa résidence non loin de là. Le musée abrite ainsi quelques chefs d’oeuvres de la peinture européenne ancienne, dont des toiles de Georges La Tour, Rembrandt, Hubert Robert, enrichis d'acquisitions modernes et contemporaines dont des pièces importantes d'Helmut Newton, Sigmar Polke, Christian Boltanski....

Déjeuner en ville, puis retour à Lausanne en passant par la bourgade d'Arches, entre la Moselle et la Niche, afin de s'imprégner du génie de ce lieu qui donna naissance à la papeterie la plus célèbre dans les milieux artistiques d'hier et d'aujourd'hui.

En effet, dans l’histoire industrielle papetière très forte des Vosges, terre d’eau et de forêts, et encore aujourd’hui premier département papetier de France, la papeterie d’Arches est singulière : son papier d’art et d’impression est fait uniquement en coton, une fibre qui absorbe mieux la peinture. Actif dès 1469, le moulin papetier d’Arches et ses cinq cuves ont notamment produit le papier de la célèbre Chronique de Nüremberg (1493), gravée dans l’atelier de Michael Wolgemut où Dürer fait son apprentissage. Rachetée au 18e siècle par le dramaturge et industriel Beaumarchais, la papeterie fournira les 70 tonnes de papier nécessaire à l’impression des 40 volumes de l’oeuvre complète de Voltaire. Dès le début du 19e siècle, son papier d’aquarelle acquiert une renommée mondiale et, pour les artistes, d’Ingres à Andy Wahrol en passant par Van Gogh, Matisse, Chagall, Picasso, Braque, Miro, Dali, Lichtenstein… il est la référence incontournable.

Plus loin sur la route, suivant les possibilités et en guise de conclusion à cette aventure du beau, nous ferons en voisins un arrêt "cerise sur le gâteau" à Ronchamp, auprès de deux maîtres de l'architecture moderne familiers de la Suisse et réunis ici par la grâce de la ligne simple: Le Corbusier et Renzo Piano.

Prix et Prestations

PRIX: CHF 2180

Suppl. chambre individuelle: CHF 250

Prestations:

  • Bus confortable Martigny-Sion-Nendaz-Epinal-Lausanne-Sion
  • Transferts aux lieux de visite.
  • Logement dans de très bons hôtels à Nendaz et Epinal.
  • Repas inclus selon le programme, boissons non comprises.
  • Visites guidées et commentées selon programme par Gisèle Carron
  • Matériel audio individuel pour les visites.
  • Frais d’entrée dans les sites et musées.
  • Accompagnement technique de Voyages et Culture.

Les participants doivent disposer d’une assurance annulation et rapatriement, maladie, accident et bagages.

Sont applicables les Conditions générales de contrat et de voyage de Voyages et Culture CVC SA à Lausanne (sur demande ou sur www.voyages-et-culture.ch).

Contacts

Contacter l'agence:

Voyages et Culture
Rue de Bourg 10
1002 Lausanne
Tél. +41 21 312 37 41
[email protected]
www. voyages-et-culture.ch

Contacter Gisèle Carron:

[email protected]





L'Aventure du beau

Des oeuvres et des sites choisis en vertu de leur exceptionnelle capacité créatrice à incarner notre histoire. Une approche lente, sensible et en profondeur afin d'en révéler le sens, comprendre mieux qui nous sommes, et, pourquoi pas, construire une expérience personnelle de la beauté. Des voyages d'art cousus main, en petits groupes d'une dizaine de personnes. Voyager le monde...autrement.