Italie

25 sept. 2023 - 07 oct. 2023

Caravage, peindre sur le fil du rasoir

Italie

25 sept. 2023 - 07 oct. 2023

Caravage: peindre sur le fil du rasoir

Une aventure du beau réalisée en partenariat avec Voyages Intérieurs

Roma, Napoli, Malte, Syracusa, Messina. Un périple haletant sur les talons d'un peintre pour le moins surprenant. Des oeuvres révolutionnaires et intenses où le drame sourd à fleur de peau sous le projecteur d'une lumière directionnelle jamais encore vue en peinture. Une vie d'artiste entre cours cardinalices et tripots. Un fugitif accusé de meurtre que l'on poursuit de Rome à Malte et en Sicile. Caravage, certes, c'est une flamboyante et douloureuse destinée d'homme et de peintre, mais c'est aussi, derrère sa singularité, tout le monde fiévreux de ce tournant du 16ème siècle sur le point d'accoucher du grand mouvement baroque. Dans son sillage, de nombreux peintres deviendront célèbres et recherchés jusqu'à la cour d'Angleterre, dont une certaine Artemisia Gentileschi...


Infos pratiques

Durée: 13 jours

Groupe de 8 à 12 participants maximum

Voyage en train, avion (Rome-Malte), bateau ou avion (Malte-Sicile)

Aventure du beau créée et guidée par Marie Morand, historienne de l'art et ancienne directrice des Musées cantonaux du Valais, en partenariat logistique avec Voyages Intérieurs

Dernière place!



Télécharger le bulletin d'inscription

Votre guide

Marie Morand

La créatrice de l'Aventure du beau

plus d'infos

Programme

Lundi 25 septembre: Tous les chemins mènent à Rome

Rendez vous directement à Rome, à 16 heures 30, dans le hall de notre hôtel situé bien au centre et facilement accessible, soit depuis la gare Termini, soit depuis l'aéroport.

Après l’installation des derniers arrivés, nous ferons une petite balade dans les environs, depuis les Quattro Fontane jusqu’à Piazza Barberini afin d’acheter l’air de Rome. Présentation de l’aventure du beau « Caravage, peindre sur le fil du rasoir » autour d'un apéritif.

Retour à l’hôtel et dîner en commun.

1ère nuit à Rome

Mardi 26 septembre : Rome, Caravage et ses premiers mécènes. Le quartier du Pincio.

Gravir les beaux escaliers de Piazza di Spagna jusqu’à la Trinità dei Monti et la Villa Médicis. Puis Porta Pinciana et le quartier Ludovisi pour un aperçu actuel de ce qu’était cette fabuleuse colline du Pincio au temps où les cardinaux et leurs patriciennes familles s’y construisaient, au milieu de parcs immenses, des villas somptueuses décorées par la fine fleur des artistes de Rome. Dont Caravage pour le Cardinal Del Monte. Pause café dans les environs avant de redescendre vers Piazza di Spagna et rejoinde Palazzo Borghese, le nid d'un autre grand collectionneur du Caravage, le cardinal Scipione Borghese. Un coup d’oeil (il ne se visite pas hélas!) avant de déjeuner dans les environs.

Après-midi à la Galleria Doria Pamphili. Il Riposo durante la Fuga in Egitto, Maddalena, San Giovanni, trois peintures du Caravage avant le grand saut stylistique des années 1600 et son luminisme inspiré. L’occasion de présenter les débuts de la carrière de Michelangelo Merisi da Caravaggio dans un écrin de palais privé exceptionnel, une version italienne de la Galerie des Glaces de Versailles, bâti tout exprès par la famille génoise des Doria pour la présentation ostentatoire de collections d’oeuvres d’art, dans ce grand jeu de rivalités somptuaires entre les familles patriciennes venues de toute l’Italie pour parader à Rome, auprès de la cour pontificale.

En fin de journée, nous régalerons nos yeux déjà émerveillés en les levant vers l’incomparable scénographie baroque de la toute proche Chiesa San Ignazio.

Dîner en commun.

2ème nuit à Rome.

Mercredi 27 septembre : Rome, le triomphe de Caravage: les premières et décisives commandes publiques

En taxi tôt le matin jusqu’à la basilique de Santa Maria del Popolo. Le match Annibale Carracci/ Michelangelo Merisi dans la chapelle Cerasi où la paisible madone de Carracci affronte la dramaturgie caravagesque efficace du Martyre de saint Pierre et de La vocation de saint Paul, 1600.

Ensuite retour à pied vers le centre pour fureter, après une pause au célèbre Caffè Antico Greco, dans l’ex-quartier artisanal et populaire qui s’étend sous la colline du Pincio dans le triangle des rues Margutta-Ripetta, où les peintres et autres artistes de l’époque du Caravage étaient cantonnés par ordre papal depuis 1586. 2’000 artistes recensés à Rome vers 1600 pour les grands chantiers de la papauté!!!!

Déjeuner dans une de ces belles rues avant de nous aventurer près du Mausolée d’Auguste (un brin de Rome antique en passant) dans l’ancien quartier des prostituées où Caravage a recruté ses modèles de saintes, pour rejoindre San Luigi dei Francesi et Palazzo Madama (où logeait Caravage chez le cardinal Francesco Maria del Monte) quasiment en face de l'église. La Chapelle Cantarelli avec les Histoires de Saint Mathieu, en trois tableaux exceptionnels. 1600-1605. Ensuite tout près, nous irons à Sant’ Agostino où Caravage peignit cette incroyable Madone des pèlerins, 1605-1607, une des dernières oeuvres romaines du peintre et sans doute la plus aboutie.

En fin de la journée, se régaler encore à la vue de la splendide Piazza Navona.

Dîner libre.

3ème nuit à Rome.

Jeudi 28 septembre : Rome, Révolution Caravage: les premiers adeptes

Rendez-vous à 09h45 devant l’entrée du Palazzo Barberini, Galleria Nazionale d'Arte Antica, tout proche de l’hôtel. Caravage encore et toujours avec, pour résumer sa période romaine, trois chefs d’oeuvre judicieusement accrochés en compagnie d'oeuvres de ses contemporains (Carracci) et « ennemis » (Baglione), de ses adeptes aussi, nombreux parmi la cosmopolite compagnie des peintres européens venus à Rome se frotter à ce qui se faisait de mieux en termes de peinture à cette époque. Parmi ces derniers, les Français Théophile Bigot et Valentin de Boulogne, le Flamand Ter Brugghen, les Napolitains Saraceni, Mattia Preti, etc…

Déjeuner libre, après-midi libre et dîner libre.

4e nuit à Rome

Vendredi 29 septembre: Rome – Naples

Train pour Naples avec une arrivée en fin de matinée. Installation à l’hôtel. Déjeuner en ville.

Notre après-midi sera consacrée à découvrir la Naples du Caravage. Balade dans le quartier du centre historique autour de Piazza Bellini.

Dîner en commun

1ère nuit à Naples

Samedi 30 septembre : Naples, Caravage rebondit, pour un temps

Le matin nous verra à la Chiesa del Pio Monte della Misericordia, un ancien ensemble hospitalier pour lequel Caravage peignit les Sette opere di misericordia, 1606-1607

Déjeuner dans les environs avant de nous rendre pour l'après-midi au Palazzo Zevallos et Palazzo Piacentini. Parmi les plus belles pièces de cette grande collection privée, une autre des prestigieuses commandes religieuses faites à Caravage: Le Martirio di Sant’Orsola, qui n'était pas destinée à Naples. Toute une histoire...

Dîner libre.

2e nuit à Naples.

Dimanche 1er octobre : Naples, Capodimonte

En taxi vers les collines où se logent magnifiquement le Parco et Museo Capo di Monte, un des tous grands musées de peinture européens. Frissons esthétiques garantis.

Au deuxième étage, une série de salles abritent deux oeuvres majeures de Caravage mais aussi celles de nombreux peintres "napolitains" que le séjour de l'artiste dans leur ville a sérieusement stimulés. Nous y retrouverons Mattia Preti, mais aussi Artemisia Gentileschi avec une très belle Judith et Holopherne, Spadarino et d'autres encore. Je ne voudrais pas oublier Le Souffleur du Greco (vers 1571) réalisé dans les années romaines du Greco à Palazzo Farnese, comme une sorte d'intuition luministe prémonitoire. Il y aussi bien sûr Jube Ribera, l'Espagnol qui puisa largement dans l'héritage caravagesque. Pour autant que l'exposition "Naples à Paris" qui aura lieu au Louvre du 7 juin 2023 au 8 janvier 2024 ne vide pas trop les salles, il vaut la peine d'y rester un peu après mes commentaires. Car le déjeuner est libre (le musée a bien sûr des ressources), et le retour au centre ville aussi.

Après-midi libre. Recommandation: Cappella Sansevero et/ou Museo Nazionale avec les mosaïques et peintures de Pompéi.

Dîner libre.

3ème nuit à Naples.

Lundi 2 octobre: Naples – Malte

Comme l'avion pour Malte part seulement dans l'après-midi, la matinée est libre. Mais je n'exclus pas de proposer à ceux qui le désireraient un petit extra à improviser.

Arrivée à Malte en fin d’après-midi. Transfert à La Vallette et installation à l'hôtel. Puis balade apéritive autour du château des Chevaliers de l'Ordre qui abritèrent Caravage lors de sa fuite d'Italie.

Dîner en commun.

1ère nuit à La Vallette.

Mardi 3 octobre : Malte, Caravage chevalier

Visite à la cathédrale de La Vallette pour laquelle, Caravage peignit La Decollazione del Battista en 1608, dans la suite des oeuvres napolitaines. Puis nous irons au Musée des Beaux-Arts de la Valette qui détient un très beau Valentin de Boulogne: Judith et Holopherne, 1626. Toujours cette iconographie....

Déjeuner, après-midi et dîner libres à La Vallette.

2ème nuit à La Vallette

Mercredi 4 octobre : Malte - Syracuse

Bateau ou avion de Malte à la Sicile.

Arrivée probable dans l'après-midi à Syracuse. Installation à l'hôtel et balade en ville avec apéritif. Nous suivons notre Caravage qui s'est enfui de Malte pour se rapprocher de Rome, un espoir de retour chevillé au corps.

Dîner en commun

Nuit à Syracuse.

Jeudi 5 octobre : Syracuse, peindre encore et encore

Le matin nous irons au Santuario di Santa Lucia in Sepolcro, retrouver une des oeuvres les plus monumentales de Caravage (408X 300 cm), peinte en 1608, juste après son évasion des prisons de l'Ordre de Malte. Un nouveau saut stylisique, une nouvelle filière pour comprendre l'évolution de la peinture baroque jusqu'à Rembrandt.

Déjeuner, après-midi et dîner libres. Syracuse, riche de merveilles, nous tend les bras.

2ème nuit à Syracuse.

Vendredi 6 octobre : Syracuse-Messina-Catania

Lever fort matinal pour prendre un train qui part à 7h32 et nous conduira à Messina avec une arrivée prévue vers 9h30.

Le Museo Regionale di Messina abrite non seulement deux Caravage des dernières années, la Resurrezione di Lazzaro, 1608/1609, et L' Adorazione dei Pastori, 1609 , mais aussi deux oeuvres d'un peintre fabuleux de la Renaissance: Antonello da Messina. De quoi finir notre périple dans le sublime.

Déjeuner à Messina puis nous reprendrons le train, cette fois-ci pour la grande ville baroque de Catania, au pied de l'Etna, où nous terminerons cette aventure du beau peu ordinaire par un dîner de clôture en commun.

Nuit à Catania.

Samedi 7 octobre: Catania- retour

Retour libre depuis Catania. En train? En bateau? En avion ?

Un séjour supplémentaire en Sicile? Catania vaut la peine mais aussi Palermo. Et puis toute l'Italie s'offre à votre éventuelle gourmandise...

Prix et prestations

PRIX: 5'240 € par personne en chambre double.

Supplément chambre individuelle: + 865€

Prestations

  • Recherches, documentation, conception originale et organisation du voyage
  • Visites commentées, présentations des oeuvres et accompagnement scientifique de Marie Morand, historienne de l'art, ancienne directrice des Musées cantonaux du Valais, conceptrice du programme
  • Accompagnement et organisation logistique sur place de Guillaume Dubois, directeur de l'agence partenaire Voyages Intérieurs
  • Train Rome-Naples et Syracuse-Messina-Catania en 1ère classe
  • Vol Naples-Malte, bateau ou vol Malte-Sicile
  • Déplacements en taxis selon le programme
  • 12 nuits en hôtel 4* à Rome, Naples, La Vallette, Syracuse, Catania, yc petits déjeuners et taxes de séjour
  • Repas en commun du programme: 6 déjeuners et 7 dîners
  • Entrées des sites et des musées du programme
  • Equipement audio individuel pour les visites

Non inclus dans le prix:

  • Trajets de votre domicile à Rome le premier jour et retour depuis Catania le dernier jour
  • Repas libres du programme 5 déjeuners et 5 dîners
  • Toutes les boissons
  • Assurances annulation et rapatriement, bagages, maladie et accidents, valables en Italie
  • Frais de dossier: 15€ par personne
  • Supplément chambre à usage individuel pour 12 nuits: € 865
  • Dépenses individuelles

Modifications réservées.

Cette aventure du beau, est, comme d'habitude, une première. Elle s'enrichira probablement de suprises ici ou là. Nous les accueillerons avec le sourire car ne dit-on pas que l'imprévu est le sel de l'aventure?



Le Coin Lecture

Le film qui vient de lui être consacré, pour vous mettre l'eau à la bouche...mais attention à ne pas trop s'y accrocher...

Et aussi le roman foisonnant, mais riche en documentation historico-artistique de Francesco Fioretti, Dans le miroir de Caravage, Pocket, une traduction de l'original italien Il quadro segreto di Caravaggio.



L'Aventure du beau

Des oeuvres et des sites choisis en vertu de leur exceptionnelle capacité à incarner notre histoire. Une approche lente, sensible et en profondeur, afin d'en révéler le sens et, pourquoi pas, construire une expérience personnelle de la beauté. Réveiller notre regard. Voir… vraiment voir.